social capital

CfP: Digital Cities 6: Concepts, Methods and Systems of Urban Informatics

Digital Cities 6: Concepts, Methods and Systems of Urban Informatics
Workshop at the 4th International Conference on Communities and Technologies
Penn State, USA, 24th June 2009

April 30th, 2009 Workshop position papers due
May 18th, 2009 Author notifications sent
June 24th, 2009 Workshop

http://cct2009.ist.psu.edu/workshops.cfm

Keynote speaker

We are happy to announce that Professor Carlo Ratti, Director of the SENSEable City Lab at MIT (senseable.mit.edu), will deliver the keynote presentation at Digital Cities 6.

The real-time city is now real! The increasing deployment of sensors and hand-held electronics in recent years is allowing a new approach to the study of the built environment. The way we describe and understand cities is being radically transformed – alongside the tools we use to design them and impact on their physical structure. Studying these changes from a critical point of view and anticipating them is the goal of the SENSEable City Laboratory, a new research initiative at the Massachusetts Institute of Technology.

(more…)

Extroduction: Internet et la sociologie

Un livre, qui se lit du début à la fin, demanderait une introduction. Un blog, qui se lit de la fin au début, aura droit à une « extroduction ».

Qu’un sociologue s’occupe de réseaux numériques paraît aujourd’hui tout à fait légitime : les enjeux de société des technologies sont sous les yeux de tous. La consommation, l’éducation, la santé publique, la politique, les marchés financiers – voilà bien des secteurs qui ont été révolutionnés par les progrès récents de l’informatique et des communications en ligne. Cependant, ce qui à présent s’offre comme une évidence ne l’était pas à l’époque où je commençais mes recherches dans ce domaine. La France, incontestablement, s’était très tôt dotée d’un cadre théorique cohérent pour comprendre l’impact des usages numériques sur la société. Il était contenu dans le rapport sur « l’informatisation de la société » sollicité en 1978 par l’administration Giscard d’Estaing. C’était avant le Minitel – et bien avant le Web. Afin d‘éviter « l’explosion incontrôlée de conflits culturels » et « la perte d’autonomie nationale » que les ordinateurs auraient pu produire, les rédacteurs du rapport recommandaient d’intégrer tous les projets liés à l’informatique au « pôle étatique des télécommunications ».

(more…)