university

Séminaire réseaux sociaux et santé publique – Paris (eng) (fr)

up5L’Université Paris Descartes, l’Hôtel Dieu et l’EHESP ont le plaisir de vous inviter à participer au prochain séminaire de santé publique :

Using social networks to understand and change health behavior

Intervention du Professeur Thomas VALENTE

Département de santé publique/University of Southern California

Vendredi 16 octobre, 12h à 13h

Amphithéâtre Lapersonne de l’Hôtel Dieu (galerie B – RDC – entre B2 et B3)

Moyens d’accès ici

Pour tout renseignement, contactez : E GUEVARA, Direction des études, EHESP – emmanuelle.guevara@ehesp.fr

Three CfP on CMC (fr) (eng)

Persistence and Change in Social Media

Call for papers for the Bulletin of Science, Technology and Society
(http://people.oii.ox.ac.uk/hogan/2009/09/call-for-papers-extended-bsts)

Deadline: November 1, 2009

—————-

Interactivité et lien social

Appel à articles pour un numéro de la revue tic&société
(http://revues.mshparisnord.org/ticsociete/index.php?id=538)

Date limite : 1er novembre 2009

—————-

Technologies (et usages) de l’anonymat à l’heure de l’Internet

Appel à articles pour un dossier thématique de la revue Terminal
(http://www.terminal.sgdg.org/nouveau/spip.php?article38)

Date limite : 1er novembre 2009

—————-

Live streaming from Porquerolles: Viral economy and Social Networks (eng) (fr)

Today, live from the beautiful island of Porquerolle, the Summer School Pratiques des images dans la société de l’information presents Rémi DOUINE, economist and CEO of The Metrics Factory, discussing the « Economie de la viralité ». In the afternoon Domininque CARDON, sociologist at France Télécom R&D, discusses « L’image conversationnelle.

Just in case you missed it, here’s the online archive.

Publish. Or Perish. Or falsify.

In his pamphlet Enemies of Promise (2004) Lindsay Waters blamed present-day “eclipse of scholarship” on the academic rat-race called “Publish or Perish” (POP) – the pressure to publish more and more articles in more and more prestigious journals. The book was largely dismissed as the archetypal humanist rant. Waters was just an old fart with too many books in his living room, quixotically attacking a well-established scientific mechanism for assessing scientific merits of scientists. Run by scientists.

Sorry, did I repeat that word too much?

Today, an interesting figure seems to support Waters’s argument: the “publish or perish” mecanism is accused of being the main reason why the number of scientific frauds has skyrocketed in the last 20 years. According to the Times Higher Education, since 1990, the number of articles published in journals has doubled. Concomitantly the number of fraudulent articles retracted by their authors has increased 20 times. Apparently researchers, pressured by academic institutions and funding bodies, increasingly publish results that are (at best) inaccurate and (at worst) counterfeit.

And if you don’t agree with these conclusions, here’s a scientific article which features those same results. Published in a scientific journal. By a scientist.

Fanelli, D. (2009) How Many Scientists Fabricate and Falsify Research? A Systematic Review and Meta-Analysis of Survey Data. PLoS ONE, 4(5): e5738

Melbourne workshop on HCI and sustainable food culture

Hungry 24/7? HCI Design for Sustainable Food Culture, OZCHI 2009, Melbourne

Call for Participation

24 Nov 2009, The University of Melbourne

http://food.urbaninformatics.net/events/ozchi2009/
http://www.ozchi.org/mediawiki/index.php/HUNGRY247
http://www.facebook.com/event.php?eid=128413300549

This workshop proposes to explore new approaches to cultivate and  support sustainable food culture in urban environments via human  computer interaction design and ubiquitous technologies.

Food is a  challenging issue in urban contexts: while food consumption decisions  are made many times a day, most food interaction for urbanites occurs  based on convenience and habitual practices. This situation is  contrasting to the fact that food is at the centre of global  environment, health, and social issues that are becoming increasingly  immanent and imminent. As such, it is timely and crucial to ask: what  are feasible, effective, and innovative ways to improve human-food-interaction through human-computer-interaction in order to contribute  to environmental, health, and social sustainability in urban  environments?

This workshop is an open and active forum for forward- thinking practitioners and scholars across disciplines to discuss this  question, and plan and promote individual, local, and global change  for sustainable food culture.

YOU DO NOT NEED TO BE WORKING IN FOOD HCI RESEARCH.
YOU DO NEED TO BE HUNGRY (for networking, knowledge, creativity, fun, and of course, food!)
(more…)

What the Hell am I doing here #3: à la mairie de Ljubljana

Pendant une dizaine de jours,  je suis en Slovénie pour l’Université d’été organisée par la Faculté de Sciences Sociales de l’Université de Ljubljana dans le cadre du programme QMSS2 (Quantitative Methods for the Social Sciences) de la European Science Foundation. Ce soir, c’était le moment “officiel” avec réception à la mairie. Cadre prestigieux, trucs en or et politiciens insortables.

meetthevicemayor

Là je suis en train d’échanger une poignée de main avec le vice-maire, je crois. La pose, qui peut apparaître politiquement motivée, représente en réalité un effort esthétique majeur pour moi : c’est la première fois de ma vie que je me fais photographier avec un mec en chemise rose ;( .

Symposium on complex systems modelling and complexity thinking

Symposium sur la modélisation de systèmes complexes et la pensée complexe
Organisé par le Centre Edgar Morin, EHESS-CNRS, Paris, en collaboration avec University College London, UK
Lundi 15 juin 2009 à la Maison Suger
16-18 rue Suger
75005 Paris

Le Symposium de l’Université des Nations Unies (UNU) « Science and Praxis of Complexity » qui eut lieu à Montpellier (France) en 1984 réunissait des personnalités renommées comme Prigogine, Boulding, Pribram, Luhmann, Morin, Le Moigne ou Atlan, parmi d’autres. Ce fut la première manifestation internationale sur la science de la complexité. Il s’agissait d’explorer les conséquences épistémiques de concepts tels que non linéarité, auto-organisation et émergence, dans des systèmes composés de nombreuses parties en interaction.

Cet événement coïncida, la même année, avec la création du Santa Fe Institute, aux Etats-Unis, qui se donnait pour l’essentiel les mêmes thèmes : interdisciplinarité, complexité, émergence. Ce fut le premier centre interdisciplinaire exclusivement voué à l’étude des systèmes complexes.

Le Symposium sur la Modélisation de Systèmes Complexes et la Pensée Complexe de 2009 surgit d’un échange scientifique en cours entre le Centre Edgar Morin, EHESS, Paris, représenté par son directeur, Claude Fischler, et des chercheurs en complexité de l’University College de Londres, représentés par Sylvia B. Nagl (directrice du Cancer Systems Science Group au Cancer Institute) et Robert Biel (membre du Development Planning Unit). (more…)

Mon séminaire EHESS : Conflits actuels , simulations sociales et complexité

LES VENDREDIS DU CENTRE EDGAR MORIN
Vendredi 19 juin 2009 – 13h/17h, salles 2 & 10
EHESS, 105 bd Raspail, Paris 6è

De 13h à 15h – Salle 2 – “Pratiquer la transdisciplinarité dans la discipline : théorie et méthodes”

Armando GELLER (George Mason University, E-U)
Mécanismes sociaux dans les conflits contemporains: à la recherche d’un lien entre acteurs antagonistes et guerre
Quel rôle les croyances et les comportements individuels ont-ils joué dans les conflits qui ont eu lieu en Afghanistan, Tchétchénie, Somalie et Soudan au cours des dernières décennies ? Dans cette intervention, Armando Geller, chercheur au Center for Social Complexity de l’université George Mason (Washington), s’attaque à cette problématique en se servant des outils de la simulation sociale par ordinateur. Par-delà les phénomènes d’anomie, de néo-patrimonialisme et de clientélisme, l’émergence de dynamiques et de structures macro-sociales peut être détectée en prenant en considération les facteurs socio-culturels, politiques et économiques de ces pays. L’adoption de méthodologies transdisciplinaires, fusionnant observations qualitatives et analyse idiographique, s’avère alors particulièrement fructueuse.

————————————————–

De 15h à 17h – Salle 10 – Séminaire du Centre Edgar Morin (sociologie, anthropologie, histoire)

Alvaro MALAINA MARTIN (Centre Edgar Morin)
Simulation multi-agents et complexité : nouvelles méthodes nouveaux enjeux ?
Depuis la création de l’Institut Santa Fe aux Etats-Unis en 1984, nous assistons à une formidable prolifération de la science interdisciplinaire dite des systèmes complexes adaptatifs, dont la méthodologie prioritaire est la simulation multi-agents. Cette nouvelle méthodologie computationnelle représente l’espoir de mathématiser le les mécanismes fondamentaux de la complexité sociale, suscitant à la fois de nombreux problèmes épistémologiques.

Centre Edgar Morin. Equipe de l’Institut Interdisciplinaire
d’Anthropologie du Contemporain (IIAC)
EHESS – CNRS
22 rue d’Athènes, 75009 Paris, France
Tél. 33 (0)1 40 82 75 25 – Fax 33 (0)1 40 82 75 40
cetsah@ehess.fr – http://www.iiac.cnrs.fr/cetsah