Monthly Archives: January 2017

Cuba, hasta la innovación

Alors, c’est confirmé. Après quelques situations rocambolesques avec mon passeport, mes billets d’avion et mon visa, me voilà prêt pour partir à Cuba. Pourquoi Cuba ? D’abord parce que je suis invité par la revue Temas pour intervenir dans le cadre de l’événement international La Nuit des Idées.

Mais aussi parce que, niveau innovation, les choses bougent là-bas. Le saviez-vous que la première usine à tablets vient d’ouvrir (chaperonnée par le conglomérat chinois des objets connectés Haier) ? Et qu’il y a une grande tradition informatique cubaine (leur premier ordinateur remonte à 1970) ? Et qu’il existe une version cubaine de Wikipédia, qui s’appelle EcuRed ? Et que, pour contourner le faible taux de pénétration d’internet (nous étions autour de 32% en 2016), les cubains ont inventé El Paquete Semanal, un mélange de Netflix et Deliveroo ? L’avant-garde, je vous dis. Et pendant que je file prendre mon avion, je vous laisse regarder tout ça sur Youtube.

[Séminaire #ecnEHESS] Benjamin Loveluck “Post-vérités : utopies et idéologies du numérique” (16 janv. 2017, 17h)

Enseignement ouvert aux auditeurs libres. Pour s’inscrire, merci de renseigner le formulaire.

Pour cette première séance de 2017 de notre séminaire EHESS Etudier les cultures du numérique, nous sommes heureux d’accueillir Benjamin Loveluck, maître de conférences à Télécom ParisTech, auteur d’un ouvrage remarqué : Réseaux, libertés et contrôle. Une généalogie politique d’internet (Armand Colin, 2015).

Le séminaire aura lieu lundi 16 janvier 2017, de 17h à 20h, salle Lombard, EHESS, 96 bd. Raspail, Paris 6e arr.

Pour suivre le séminaire sur Twitter : hashtag #ecnEHESS.

Utopies et idéologies du numérique. Quel régime de (post-)vérité ?

Intervenant : Benjamin Loveluck

Quelles représentations ont accompagné l’essor du numérique, et comment contribuent-elles aujourd’hui encore à lui donner forme ? À quelles sources puisent les discours des acteurs, et quels sont les ressorts de l’enthousiasme mais aussi des craintes suscitées par l’informatique communicante ? Ces questions trouvent une actualité nouvelle, alors que la méfiance est aujourd’hui de mise et que le numérique est accusé de favoriser l’émergence d’un régime de « post-vérité ». En abordant ces enjeux du point de vue de l’histoire longue des idées politiques, le recours à la méthode généalogique permet d’apporter des éléments de contexte. En particulier, elle permet de montrer comment s’est mis en place un cadre de pensée structurant, que nous avons appelé le libéralisme informationnel. Différentes études de cas emblématiques – allant de Google à Bitcoin et WikiLeaks en passant par le mouvement des logiciels libres – permettent d’en préciser les différentes déclinaisons, et leur articulation avec les pratiques des acteurs. Cette intervention vise ainsi à resituer la réflexion sur le numérique dans les cadres d’analyse éprouvés de la philosophie et de l’économie politique – afin de ne pas céder à la fascination de la « rupture » et de la « révolution », tout en identifiant ce qui se présente effectivement comme nouveau. En somme, d’éclairer à la fois ce que le numérique rend possible et ce qu’il rend pensable.

(more…)

[Pocast] Surveillance internationale et médias sociaux avec Edouard Baer (Radio Nova, 2 janv. 2017)

Au petit matin, j’ai eu une conversation intéressante avec Edouard Baer et Thomas Baumgartner sur Radio Nova, dans l’émission Plus Près De Toi. On a parlé des douanes américaines qui imposent désormais une démarche “facultative” d’enregistrement des comptes Facebook, Instagram, LinkedIn etc. de tous les voyageurs souhaitant obtenir un visa pour voyager aux Etats-Unis. Quelles implications en termes de surveillance électronique et d’identification des populations ? Special guest : la CIA qui a coupé le son à un certain moment, quand on allait révéler les pseudos internet de tous les présents.

Bref, voilà le lien du podcast : Plus Près De Toi 02/01/17 | NOVAPLANET (Mon entretien commence à 19’15”)