About

[EN] Antonio A. Casilli is full professor of sociology at the telecommunication school (Telecom Paris) of the Institute Polytechnique de Paris, and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also an associate researcher at the LACI-IIAC (Critical Interdisciplinary Anthropology Center of the École des Hautes

Review of the Arabic version of my book in the Independent Arabia (16 May 2022)

The novelist and journalist Ali Ata published a flattering and very complete review of my latest book in the newspaper Independent Arabia. The book, initially published in French in 2019 under the title En attantendant les robots (Seuil, 2019), has been translated in Arabic as في انتظار الروبوت للكات (Dar Almaraya, 2022). الأيدي الرقمية الخفية

The Arabic translation of my book “Waiting for Robots” has just been published! (2 Feb. 2022)

After the Italian and the Spanish translations of my latest book [Waiting for Robots. An Inquiry Into Digital Labor] En attendant les robots. Enquête sur le travail du clic, here is the Arabic version, published by Dar Almaraya, Cairo, Egypt. أنطونيو كازيللي (Antonio Casilli) (2022). في انتظار الروبوت للكات. Dar Almaraya, Cairo, Egypt. Translated by:

[Update avril 2022] [Vidéo] Notre documentaire “Invisibles – Les travailleurs du clic” (France Télévisions, 12 févr. 2020)

[UPDATE AVRIL 2022] Une nouvelle version d’un seul épisode de 90′ de notre série documentaire “Invisibles. Les travailleurs du clic” sera diffuséé sur la chaîne France 5 le 11 avril à 21h. [UPDATE MARS 2021] Notre série documentaire “Invisibles. Les travailleurs du clic” est désormais disponible sous-titrée en 6 langues (Anglais, Français, Espagnol, Polonnais, Italien

[Podcast] Sur France Culture (29 janv. 2016)

Dans le Magazine de la Rédaction de France Culture du 29 janvier 2016, Nathalie Andrieux (CNNum) et moi-même étions les invités de Catherine Petillon et Tara Schlegel. Un débat serré sur les notions de travail, ubérisation, syndicalisme 2.0 et nouvelles trajectoires de l’emploi. Le tout précédé par un reportage qui s’attaque à la question ”

"La désocialisation par le Web n’a jamais eu lieu" : vidéo INA d’Antonio Casilli

Sur INAGlobal, le site des industries créatives de l’Institut National de l’Audiovisuel, Cédric Cousseau consacre une note de lecture au livre Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010) – et une vidéo-interview à son auteur, le sociologue Antonio A. Casilli. “L’intérêt de l’essai de Casilli est donc de dépasser les clichés faciles, de gratter leur vernis et de retravailler le négatif pour faire apparaître les détails cachés, n’omettant pas les nuances. Son objectif est ici de montrer que le « personal computer » depuis qu’il a investit nos foyers ne se limite pas pour autant à cela. Une pensée finalement rare…”

Rapport “Le micro-travail en France” : les médias en parlent (mai-août 2019)

Dans le cadre du projet DiPLab, que j’ai coordonné avec Paola Tubaro, le rapport complet du projet de recherche DiPLab a été publié le 24 mai 2019. De Le Monde à la BBC, les médias en parlent. Jobs du clic : qui sont ces micro-travailleurs « invisibles » ? Le Monde, 24 mai 2019 La

Quick French Talk avec Antonio Casilli à The Nice Institution

‘Les liaisons artistiques’ est une collection d’œuvres liée au livre d’Antonio Casilli Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil). A l’honneur pour cet épisode, les artistes Mildred Simantov et Nils Thornander, fondateurs de The Nice Institution. Leur série de pièces QUICK FRENCH TALK, est basé sur un présupposé très simple : inviter à chaque fois un convive à l’emploi du temps chargé – d’où la devise de la série “I have only thirty minutes to have lunch” (“je n’ai que 30 minutes pour déjeuner”). L’art de la conversation du Siècle des Lumières, mais en version speed. Dans cette vidéo, Casilli s’attaque à trois grandes thématiques (dieu, le savoir et la nourriture), mais il s’octroie aussi des petits détours vers des sujets plus pointus – comme l’anorexie, l’anarchie et… les poulets-cyborg…