conférence

It's official: I'm going to be speaking at LIFT10 conference

Well the title of this post is pretty much self-explanatory: I’m scheduled to be doing my “critical thinker” thing in front of a 1000-odd crowd of technoresearchersmediaexpertsventurepirates at Lift10 conference in Geneva on Thursday, May 6th, 2010. Let me give LiftLab’s own Nicolas Nova a big shout out for inviting me. The title of my presentation is “Doomed to be forever young? A social archaeology of the ‘digital natives'” – this, too, pretty self-spoken… Here’s the complete program, and here’s the link to my bio page containing seven juicy facts about me (in the “Trivia” section). See you there!

ps. Revolution will not be televised. On the other hand, my speech is gonna be broadcasted on Youtube’s Lift channel and even via a dedicated iPhone app.

—a

Conference : les enseignements politiques des "creative commons"


[]

Mardi 20 octobre 2009 – 18h45
Télécom ParisTech
46 rue Barrault
Paris (13e) – Métro : Corvisart (ligne 6)

Quels enseignements politiques tirer des expériences du logiciel libre et de celle des “creative commons” ?

Philippe Aigrain
Fondateur de Sopinspace (société pour les espaces publics d’information) et de La Quadrature du Net (collectif citoyen),
Ancien chef du secteur technologie du logiciel à la Commission européennne,
Administrateur du Software Freedom Law Center

Discutants
Patrick Bloche
Député, Maire du 11e arrondissement de Paris, PS

Le deuxième discutant sera précisé ultérieurement.

Inscription (gratuite) et détails sur http://utopiaconf.free.fr

What the Hell am I doing here #2: au Grand Palais

Pendant une heure, je suis resté sagement assis entre le Yann Arthus-Bertrand (absent de la photo parce qu’en retard), Jean-Pierre Doussin (avec qui je discute), Robert Kandel et le journaliste Philippe Petit (lequel a évidemment appris à animer les débats dans une école de dompteurs de lions ;))

Avant le débat au Grand Palais (c) Steve Corcoran

Avant le débat au Grand Palais - Photo by Steve Corcoran

J’ai exprimé mes opinions d’une manière calme et claire. J’ai déclaré mon soutien inconditionnel au Réseau des Pirates pour l’abolition de la loi Hadopi. Je me suis marré parce les écolos me font cet effet-là. A la fin du débat, une nana est venue me dire qu’Internet c’est bien beau mais il faut faire attention à l’environnement parce que “chaque recherche sur Google consomme la même quantité d’énergie que quand on fait chauffer une tasse de thé”. C’est quand même mieux de MSN, où chaque recherche prend l’équivalent du temps de cuisson du gigot d’agneau…

Powerpoint de mon intervention sur handicap et médias sociaux à l'Université de Nancy

Bernard Andrieu est un exemple de chercheur dont la carrière procède sur deux rails. D’une part, son activité de Professeur d’Epistémologie du corps et des pratiques corporelles à l’Université Henri Poincaré, Nancy. De l’autre, son site d’actualité SHS sur le corps, l’incontournable leblogducorps, qu’il anime depuis 2005.

Depuis 2 ans, j’ai le plaisir de suivre le blogueur Andrieu, mais c’est l’Andrieu professeur qui m’a fait l’honneur de solliciter une intervention dans le cadre du Congrès international Pratiques Sportives, Handicaps et Territoires. Ma communication a ouvert la première journée de l’axe Corps bionique, cyborg et hybridité. Et, pour ceux qui l’avaient demandé, ici vous pouvez la télécharger en version powerpoint.