corps

Antonio Casilli invité de Citéphilo (CHRU, Lille, 27 mars 2012)

Le mardi 27 mars de 12h30 à 14h, Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Ed. du Seuil) sera l’invité de Citéphilo pour une conférence sur corps, santé et liens sociaux du Web. L’initiative, en partenariat avec le midi philosophique de la médiathèque de la Cité, sera animée par Jean-Michel Hennebel et aura lieu au CHRU de Lille – Hôpital Claude Huriez, salle Multimédia.

Antonio Casilli au séminaire Identités numériques CNRS (22 mars 2011, 14h30)

Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil), interviendra lors de la troisième séance du séminaire CNRS ISCC Identités Numériques, consacrée au thème « Corps et corpus des identités numériques », mardi 22 mars 2011 à 14h30 (Maison des sciences de la communication et de l’interdisciplinarité, 20 rue Berbier-du-Mets, Paris). L’occasion pour échanger avec Miguel Almiron (Université Paris-Est Marne-la-Vallée et Dieudonné Tchuente (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse). Séminaire ouvert, inscription auprès de Alexandre Coutant et Thomas Stenger.

Dans les médias sociaux contemporains, les photos des profils, les fiches de renseignements et les dispositifs textuels sont les outils principaux de la monstration de soi passant par la mise en scène du corps des usagers. En adoptant une approche ethnocomputationnelle, cette intervention passe en revue les trois cadres théoriques ayant façonné les études sociologiques de la corporéité dans le contexte des services de networking social : visibilité individuelle, reconnaissance interindividuelle et négociation collective de la présence en ligne.

Regarde l’intervention d’Antonio A. Casilli

Séminaire d'Antonio Casilli à l'INSEP (9 mars 2011, 14h15)

Le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil) rencontre les étudiants de Sportcom INSEP, formation au journalisme et à la communication destinée à des sportifs de haut niveau, dans le cadre d’un module d’actualité sur le développement des réseaux sociaux. L’occasion pour discuter l’impact des usages des réseaux sociaux sur la perception du corps et sur les pratiques de santé.

Quick French Talk avec Antonio Casilli à The Nice Institution

‘Les liaisons artistiques’ est une collection d’œuvres liée au livre d’Antonio Casilli Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil). A l’honneur pour cet épisode, les artistes Mildred Simantov et Nils Thornander, fondateurs de The Nice Institution. Leur série de pièces QUICK FRENCH TALK, est basé sur un présupposé très simple : inviter à chaque fois un convive à l’emploi du temps chargé – d’où la devise de la série “I have only thirty minutes to have lunch” (“je n’ai que 30 minutes pour déjeuner”). L’art de la conversation du Siècle des Lumières, mais en version speed.

Dans cette vidéo, Casilli s’attaque à trois grandes thématiques (dieu, le savoir et la nourriture), mais il s’octroie aussi des  petits détours vers des sujets plus  pointus – comme l’anorexie, l’anarchie et… les poulets-cyborg.

Quick French Talk – Antonio A. Casilli #Part01 “Atheist”

“J’ai à plusieurs reprises témoigné de mon amour inconditionnel pour l’oeuvre de Mildred Simantov et Nils Thornander. Leur travail Strange Fruit, réalisé avec le généticien Brian Lucas, est absolument passionnant. Plus récemment j’ai été l’un des « convives virtuels » de leur installation Réfectoire, exposée au Musée Carnavalet à l’occasion de la Nuit Blanche 2010. Dans ce symposium virtuel, avaient fait leur première apparition publique les bols bretons peints d’un mot désignant une identité géopolitique ou culturelle : “Socialiste” “Anorexique” “Suisse” “Catholique” “Employé” “Ami” etc.  Un seul mot, censé solliciter une identification – ou un refus d’identification. Méditer sur la complexité de son identité reste le but déclaré de ces objets apparemment très simples et banals. La même banalité et les mêmes questionnements bouleversants que je détecte dans les usages numériques.” —a

Quick French Talk – Antonio A. Casilli #Part02 “Philosopher”

Quick French Talk – Antonio A. Casilli #Part03 “Anorexic”

Bio

Mildred Simantov, designer sémantique, plasticienne, éditrice et web-artist noue des relations singulières entre les mots, les signes et les objets. Nils Thornander, plasticien et compositeur développe sous de nombreuses formes son concept du Continuum, par lequel il tente de saisir la complexité du monde actuel. Associés depuis 2009, ils ont créé avec The Nice Institution une oeuvre qu’ils décrivent comme “the fastest link etc.” Parmi leur réalisations : Réfectoire (Nuit Blanche 2010, Musée Carnavalet, Paris) ; Olympic Smoking Area (Chic Art Fair, Cité de la mode et du Design, Paris) ; Limited Edition Waiting for the Peak Oil#05 (Blackblock – Palais de Tokyo 2011).

Le corps et Internet (Médialogues, la 1ère RSR, 8 déc. 2010)

Le mercredi 8 décembre 2010 le sociologue Antonio A. Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010) est l’invité d’Alain Maillard et Martine Galland dans l’émission Médialogues, sur la 1ère Radio Suisse Romande (RSR) pour parler de corps et d’Internet.

Nous n’oublions pas notre corps sur la Toile, bien au contraire: nous sommes constamment en train de le représenter, de le mettre en scène et, par cela, de véhiculer tout un ensemble de desiderata d’ordre social : beauté, grâce, longévité, séduction… C’est parce que nos sociétés mettent le corps au centre de nos soucis qu’Internet devient une manière pour articuler une présence corporelle assistée par les technologies numériques.

Ecouter le podcast :: Antonio A. Casilli Médialogues (1ère RSR, 8 déc. 2010)

"Twitter, un outil de méditation collective" : podcast d'Antonio Casilli (France Culture, 26 sept 2010)

Xavier de la Porte, producteur de Place de la Toile (France Culture) interviewe Antonio A. Casilli (EHESS, Paris), à l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010).

“Dans ce livre, je qualifie les communautés virtuelles de ‘rêves de sociologues’ parce qu’elles permettent d’observer des formes d’interactions sociales que l’on croyait disparues depuis l’arrivée de l’industrialisation et des socialités urbaines. Les communautés ‘pures’ de Ferdinand Toennies ou les communautés virtuelles d’Howard Rheingold affichent les mêmes caractéristiques : un sens d’appartenance, des valeurs communes, des groupements soudés. […] Quand Bruno Latour parle de ‘rêverie’, il n’est sans doute pas étranger à cette filiation conceptuelle. Je trouve la notion de rêverie très intéressante. J’irai même plus loin en disant que certains média sociaux sont très proches de la méditation. Twitter, finalement, peut être vu comme une sorte d’outil à méditer à plusieurs : on balance des pensées, on les met dans une espèce de fond commun, dans lequel tout le monde peut puiser.”

Ecouter le podcast :: France Culture :: Place de la Toile

[émission du 26 septembre 2010]