toulouse

Dédicace de "Les liaisons numériques" à la Mêlée Numérique de Toulouse (21 avril 2011)

A l’occasion du salon TIC La Mêlée Numérique de Toulouse, Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Ed. du Seuil), interviendra dans le cadre du débat “La Révolution numérique Phase 2, l’ère du Social Networks” (21 avril, 9h) animé par Claude Paichard. Une séance de dédicace de l’ouvrage aura lieu entre 11h et 12h.

Web 2.0 et 3.0, Facebook, Twitter, Youtube, … autant d’outils largement maitrisés par la génération Y, mais qui impactent au quotidien le monde de l’économie, de la politique, des entreprises, …
Un plateau exceptionnel sera réuni à l’occasion de cette conférence sur les bouleversements liés à l’influence des réseaux sociaux : chercheur, sociologue, bloggeur, entrepreneur, association professionnelle, utilisateur, collectivité locale… 9 intervenants feront part de leur expérience de ce sujet devenu essentiel.

Entre "effets de petit monde" et émiettement communautaire: la légitimation culturelle à l'heure de Facebook

par Antonio A. CASILLI (Centre Edgar-Morin, EHESS) [1]

Le texte qui suit a été présenté aux Journées d’études Les réseaux sociaux: Quoi de neuf ?, qui ont eu lieu à l’université de Toulouse II-Le Mirail, 16-17 mars 2010, dans le cadre des activités du Réseau Thématique 26 de l’Association Française de Sociologie.

La communication (ici en version .pdf), co-signée avec Paola Tubaro (Université de Greenwich, R-U), porte sur le rôle de la légitimation des descriptions physiques et culturelles (apparence, goûts, styles, préférences) dans les interactions assistées par ordinateur au sein d’un site généraliste de networking social. En employant une méthodologie mixte empirique et computationnelle, un modèle multi-agents est construit à partir d’une observation participante menée dans le réseau Facebook. Les résultats préliminaires montrent comment différentes configurations de trois éléments (présentation de soi, options de protection de la vie privée et partage de contenus) affectent inégalement les modalités de légitimation réciproque de la présence et – finalement – concourent à la formation de réseaux d’« amitié » en ligne aux configurations multiples.

(more…)