privacy

Slides du séminaire EHESS d'Antonio Casilli “Contre l’hypothèse de la fin de la vie privée” (20 nov. 2012)

La première séance de mon séminaire EHESS Étudier les cultures du numérique : approches théoriques et empiriques pour cette année universitaire a eu lieu le mardi 20 novembre 2012 à l’EHESS. Merci à tou(te)s les participant(e)s pour leur présence, leurs commentaires et leur enthousiasme. Voilà les slides de ma présentation.

TITRE : “Contre l’hypothèse de la ‘fin de la vie privée’ sur les médias sociaux : négociabilité et cyclicité de la privacy”

RESUME : “Au sein de la communauté internationale plusieurs voix se lèvent pour dénoncer l’érosion inexorable de la vie privée dans le  contexte des usages actuels du Web social. En s’adonnant à une surveillance mutuelle et participative, les internautes renoncent-ils volontairement à la protection de leurs données personnelles ? Cette intervention adopte une approche ethno-computationnelle des controverses relatives aux politiques de négociation des paramètres de confidentialité en ligne pour montrer que la vie privée a encore de beaux jours devant elle. Sous certaines conditions, des « cycles de privacy » se mettent en place. Au travers du travail des associations d’usagers et des organismes préposés à la défense de leurs droits, ces conditions peuvent être remplies.”

Lectures :

Susan B. Barnes (2006) A privacy paradox: Social networking in the United States, First Monday, 11 (9)

danah boyd (2008) Facebook’s Privacy Trainwreck: Exposure, Invasion, and Social Convergence, Convergence, 14 (1): 13-20

danah boyd & Eszter Hargittai (2010) Facebook privacy settings: Who cares?, First Monday, 15 (8)

Anders Albrechtslund (2008) Online Social Networking as Participatory Surveillance, First Monday, 13 (3)

(more…)

"Privacy e relazioni digitali" : podcast d'Antonio Casilli (Radio Città Fujiko, Italie, 23 janv. 2012)

Sur Radio Città Fujiko, l’une des plus anciennes “radio libere” italiennes, le journaliste Alessio Aimone interviewe le sociologue Antonio Casilli, autour de son livre Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil). Vie privée, corps en ligne, politique : comment Internet reconfigure notre manière de faire société. Pour écouter le podcast, cliquer ici.

A lire aussi, « Relazioni digitali »  (interview d’Antonio Casilli sur le quotidien La Repubblica, Italie, 10 janv. 2012).

Privacy en ligne : podcast d'Antonio A. Casilli (France Culture, La Grande Table, 5 janv. 2012)

Podcast de La Grande Table, le magazine culturel de la mi-journée sur France Culture, consacré à la vie privée en ligne. Pour en parler avec Caroline Broué autour du livre de Jeff Jarvis Public parts, l’historien André Gunthert, le journaliste Philippe Trétiack et le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Ed. du Seuil).

A lire aussi, La fin de la vie privée en ligne ? (intervention d’Antonio Casilli au congrès de l’AFS de Grenoble, 05 juillet 2011) et Surveillance participative et vie privée en réseau (présentation d’Antonio Casilli au colloque “Internet y el futuro de la democracia”, Espagne, 20 déc. 2011)

"Surveillance participative et vie privée en réseau" : présentation d'Antonio Casilli au colloque Internet y el futuro de la democracia (Espagne, 20 déc. 2011)

La présentation du sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Ed. du Seuil), au colloque international “Internet y el futuro de la democracia” a porté sur la surveillance participative et sur ses effets sur la vie privée des usagers des médias sociaux.

Organisé par l’Institut pour la Gouvernance Démocratique Globernance, le colloque a eu lieu au Parlement Basque (Vitoria-Gasteiz) le 19 et 20 décembre 2011. Parmi les autres participants : Patrice Flichy, Milad Doueihi, Dominique Cardon, Peter Dahlgren, Daniel Innerarity, Ricardo Alonso Maturana, John Deigh, Paul Mathias, Javier Echeverria, Pedro de Miguel. Téléchargez le programme complet.

Studying pro-ana communities in the social web (LSE seminar and references)

So here’s the powerpoint presentation of yesterday’s LSE seminar. I want to thank the students and faculty of the Institute of Social Psychology for having me. A special thank you to Prof. Sandra Jovchelovitch and Prof. Saadi Lahlou for the flattering introduction and for the stimulating discussion about the many methodological, ethical and theoretical challenges associated to research on pro-ana websites.

Some of the questions that emerged during the discussion are addressed in the presentation itself. For those willing to develop the other points, I provide a few bibliographic references on the following topics: (1) pro-ana and pro-mia online communities; (2) online ethnographies and network analysis; (3) ethics of online research; (4) privacy in social media; (5) agent-based modelling and social simulation. (more…)

A portrait of the artist as a Google search history

The concept seems to be pretty easy. 3 years ago, French artist Albertine Meunier opened a Google account and enabled the Web history. Then she copied/pasted her history and made a video out of it. Just white letters over a black background, and a voice reciting all her search queries like a mantra. The result is My Google Search History and it goes like this:


A self-portrait, allegedly – an uncanny, hypnotic one which plays out “like a big souvenir movie”. A foucauldian technology of the self, in all its lo-tech online glory. But also, according to the artist, a way to “[highlight] privacy concerns on internet and more particularly privacy concerns on personal data and Google”. One of the most remarkable features of contemporary search engines is their ability to exploit our personal data for commercial purposes. This project is not only a social commentary about that: it is also a most welcome contribution aiming to the re-appropriation of this huge harvest of personal information.

—a