About

[EN] Antonio A. Casilli is an associate professor of Digital Humanities (HDR) at the Telecommunication College of the Paris Institute of Technology (Télécom ParisTech) and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also a fellow in sociology at the LACI-IIAC (Critical Interdisciplinary Anthropology Center, formerly

[Video] Einstein Forum Conference on fake news and digital labor (Germany, 5 July 2019)

Video of my Einstein Forum Lecture, Potsdam, 5 July 2019. Automating Credulity. The Digital Labor Behind Fake News and Propaganda In the wake of the Cambridge Analytica scandal, recent research has examined how unscrupulous politicians resort to content mills and click farms to influence the public opinion. Understanding how such specialized online services operate provides

[Compte Rendu + Podcast + Vidéo] Colloque INDL “Les plateformes de micro-travail” (Paris, 13-14 juin 2019)

A l’occasion de la restitution des résultats de notre projet DiPLab sur “Le Micro-travail en France” et dans le cadre de l’activité du réseau INDL (International Network on Digital Labor), émanation du ENDL (European Network on Digital Labour), j’ai eu le plaisir d’organiser et d’animer le colloque “Les plateformes de micro-travail : enjeu pour l’intelligence

Recension dans La Vie des Idées (24 juillet 2019)

Cannibale machine À propos de : Antonio Casilli, En attendant les robots, Seuil Des machines intelligentes à l’assaut du travail humain ? Enquêtant sur le digital labor qui se cache derrière les promesses de l’automatisation et des robots, Antonio Casilli soutient notamment que les médias sociaux constituent une forme de travail non rémunéré. Aimer ou partager cet

Facebook et les métaphores d'amour : Antonio Casilli interviewé dans Le Soir du 29 oct. 2010

Dans le quotidien de Bruxelles Le Soir du 29 octobre 2010, le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010) répond aux questions de William Burton. Le sujet : Facebook, son succès, sa signification culturelle, ses retombées sociales. L’usage du populaire service de réseautage en ligne est enraciné dans la réalité sociale, selon Antonio Casilli. “Facebook en tant que “produit de l’esprit” peut devenir une sorte de fantasme de socialisation parfaite. A mon avis, il ne faut pas sous-estimer les fantasmes comme celui-là, parce qu’ils sont une sorte de répertoire de tous nos desiderata sociaux. Je regarde Facebook comme une expérience dans laquelle on est en train de mettre à plat tout ce que l’on désire d’une communauté…”

La sociologie des objets de Stéphane Massa-Bidal ('Les liaisons artistiques')

Chaque nouvel épisode de la rubrique ‘Les liaisons artistiques’ propose des œuvres liée à ou inspirées par le livre d’Antonio Casilli Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010). Aujourd’hui nous accueillons Stéphane Massa-Bidal (mieux connu sous les pseudonymes Rétrofuturs ou Hulk4598) . Dans sa Sociology of objects le graphisme se fait outil de critique de notre quotidien technologique.

Mon admiration pour le travail de Stéphane Massa-Bidal naît avec la découverte de sa manière de se plonger dans le passé des technologies, des utopies et des cauchemars qui les accompagnent. Une esthétique quelque peu steampunk au service d’un talent pour l’étrange et l’inquiétant. Mais aussi un sens authentique de la nostalgie. Nostalgie non pas pour les artefacts électroniques, mais pour les relations humaines qu’ils aident à façonner…

[Vidéo] Antonio Casilli parle de vie privée et surveillance au festival Vicino/lontano (Udine, Italie, 10 mai 2014)

Le sociologue Antonio Casilli, auteur de Against the Hypothesis of the End of Privacy (Springer, 2014), avec Paola Tubaro et Yasaman Sarabi, a été l’invité du Festival Vicino/lontano (Udine, Italie) lors d’une conférence Chi sa cosa di te, avec les journalistes Fabio Chiusi et Mario Tedeschini-Lalli. ▶ Chi sa cosa di te – Débat avec Antonio