About

[EN] Antonio A. Casilli is an associate professor of Digital Humanities (HDR) at the Telecommunication College of the Paris Institute of Technology (Télécom ParisTech) and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also a fellow in sociology at the LACI-IIAC (Critical Interdisciplinary Anthropology Center, formerly

[Séminaire #ecnEHESS] Ce que les big data et l’IA font aux sciences sociales (Paola Tubaro & Étienne Ollion, 21 févr. 2019, 17h)

Enseignement ouvert aux auditeurs libres. Pour s’inscrire, merci de renseigner le formulaire. Pour la deuxième des séances d’approfondissement ouvertes aux auditeurs libres de notre séminaire #ecnEHESS Etudier les cultures du numérique, nous aurons le plaisir d’accueillir Paola Tubaro (CNRS/LRI), coordinatrice du numéro spécial de la Revue Française de Sociologie consacré au “moment big data des

Sur Les Jours (12 févr. 2019)

Le magazine en ligne Les Jours lance une nouvelle série d’enquêtes intitulée Working Class Robot. Le premier épisode, signé Sophian Fanen, porte sur les travailleurs invisibles de l’IA, traité dans mon ouvrage En attendant les robots (Ed. du Seuil, 2019). Dans la peau des ouvriers invisibles d’internet Contre quelques centimes, une armée d’humains robotisés travaillent

Colonialisme numérique ? (dans Usbek&Rica, oct-nov. 2017)

Dans le numéro 20 (oct-nov. 2017) du magazine de technologie, prospective et société Usbek & Rica, un long essai de Lilas Guevara sur les postures néo-colonialistes des géants du numérique. La deuxième partie du texte discute mon article Digital labor studies go global, paru dans l’International Journal of Communication en 2017. Voici un fragment (le

[Vidéo] Antonio Casilli NUMA Talks | À néo-salariat, néo-syndicat ? (11 févr. 2016)

[NUMA Talks] Work In Progress | À néo-salariat, néo-syndicat ? L’innovation et les nouveaux modèles économiques qu’elle suscite modifient profondément le rapport au travail. En partenariat avec OuiShare, NUMA lance [Work In Progress], un cycle d’événements consacrés au travail à l’heure du numérique. Pour le premier événement de ce cycle, nous nous intéresserons au syndicalisme.

'Liaisons artistiques' pendant le Nuit Blanche (2 octobre 2010)

A l’occasion de la Nuit Blanche 2010, Antonio Casilli sera parmi les “convives virtuels” de l’installation Réfectoire des artistes Mildred Simantov et Nils Thornander. L’installation, accessible au Musée Carnavalet, 16 rue des Francs-bourgeois, Paris 4e, est une œuvre visuelle et sonore qui interroge la notion d’identité.

Plongés dans l’obscurité, une cinquantaine de bols bretons peints d’un mot désignant une identité géopolitique ou sociétale sont alignés sur une très longue table pour un improbable souper. Des hommes et des femmes filmés prononcent en alternance dans de nombreuses langues des mots qui semblent les définir invitant le visiteur à méditer sur la complexité de sa propre identité…

[Vidéo] Digital labor : le syndicalisme qui vient (Paris, 29 mars 2017)

Le 29 mars 2017, j’étais l’invité du syndicat Ugict-CGT pour une soirée débat autour de la thématique de l’uberisation, et plus largement de la transformation numérique qui impacte le travail et le syndicalisme. L’intervention a été diffusée en direct vidéo sur Facebook et est disponible ici en replay.   Les inquiétudes actuelles face aux vagues