About

[EN] Antonio A. Casilli is an associate professor of Digital Humanities (HDR) at the Paris School of Telecommunications (Telecom Paris), part of the Polytechnic Institute of Paris and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also an associate fellow in sociology at the LACI-IIAC (Critical

[Vidéo] Leçon inaugurale année universitaire, département sociologie, Université de Genève (25 sept. 2019)

La Faculté des sciences de la société et le Département de sociologie de l’Université de Genève m’ont fait l’honneur de m’accueillir comme conférencier pour la leçon inaugurale de l’année universitaire 2019/2020. Les poinçonneurs de l’IA. Le digital labor qui rend l’intelligence artificielle (im)possible En 2003, le pionnier des systèmes experts Edward Feigenbaum qualifiait l’intelligence artificielle

[Séminaire #ecnEHESS] Comment étudier les communautés d’internet ? (Madeleine Pastinelli, 14 nov. 2019, 16h)

Enseignement ouvert aux auditeurs libres. Pour s’inscrire, merci de renseigner le formulaire. Pour la première séance d’approfondissement ouverte aux auditeurs libres de l’édition 2019/20 de notre séminaire #ecnEHESS Etudier les cultures du numérique, nous aurons le plaisir d’accueillir l’ethnologue et pionnière des études d’internet Madeleine Pastinelli, professeure au Département de sociologie de l’Université Laval à

Dans 60 millions de consommateurs (nov. 2019)

Dans le numéro 553 (novembre 2019) du mensuel 60 millions de consommateurs, j’ai accordé un entretien dans le cadre de l’expérimentation conduite par le magazine sur les assistants vocaux et leurs gestion des données personnelles des utilisateurs. 3 questions à Antonio A. Casilli Des sous-traitants écoutent certains enregistrements issus des assistants vocaux, cela vous a

Sur DRadio Wissen (podcast, Allemagne, 09 oct. 2012)

Podcast de la radio nationale allemande DRadio Wissen. La journaliste Martina Schulte présente les résultats de l’étude ANAMIA, projet de recherche sur les site Web de personnes atteintes de troubles alimentaires coordonné par le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Ed. du Seuil).

[Slides] Séminaire EHESS Benjamin Tincq et Arthur De Grave “L'économie collaborative” (16 févr 2015) #ecnEHESS

Pour la quatrième séance de mon séminaire EHESS Étudier les cultures du numérique : approches théoriques et empiriques nous avons eu le plaisir d’accueillir Benjamin Tincq, spécialiste de l’économie collaborative et contributive et co-fondateur du collectif international OuiShare et Arthur de Grave, coordinateur parisien et animateur du magazine Ouishare. Ils ont été accompagnés par Paola Tubaro

Quick French Talk avec Antonio Casilli à The Nice Institution

‘Les liaisons artistiques’ est une collection d’œuvres liée au livre d’Antonio Casilli Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil). A l’honneur pour cet épisode, les artistes Mildred Simantov et Nils Thornander, fondateurs de The Nice Institution. Leur série de pièces QUICK FRENCH TALK, est basé sur un présupposé très simple : inviter à chaque fois un convive à l’emploi du temps chargé – d’où la devise de la série “I have only thirty minutes to have lunch” (“je n’ai que 30 minutes pour déjeuner”). L’art de la conversation du Siècle des Lumières, mais en version speed. Dans cette vidéo, Casilli s’attaque à trois grandes thématiques (dieu, le savoir et la nourriture), mais il s’octroie aussi des petits détours vers des sujets plus pointus – comme l’anorexie, l’anarchie et… les poulets-cyborg…

"Repenser l’amitié dans les réseaux sociaux en ligne" : vidéo d’Antonio Casilli à ‘Treize Minutes’

Le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010) a été l’invité de la manifestation scientifique “Treize minutes – Les petites conf’ des grands moulins”. La vidéo de son intervention, est désormais disponible en ligne sur le site web de la Médiathèque de l’Université Paris Diderot “Internet, menace pour le vivre ensemble ou occasion de développer le capital social ? Tiraillés entre « tabou de la rencontre directe » et envie de cohésion et de partage, les échanges au sein des réseaux sociaux peuvent être analysés sous l’angle de l’amitié. Cette notion est omniprésente dans le Web d’aujourd’hui, où elle désigne la forme idéale de la sociabilité numérique…”