About

[EN] Antonio A. Casilli is an associate professor of Digital Humanities (HDR) at the Telecommunication College of the Paris Institute of Technology (Télécom ParisTech) and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also a fellow in sociology at the LACI-IIAC (Critical Interdisciplinary Anthropology Center, formerly

[Vidéo] Invité de La Grande Table (France Culture, 26 févr. 2019)

Le 26 février 2019, j’étais l’invité de la deuxième partie de La Grande Table, le magazine culturel de France Culture. La tâcheronnisation est-elle l’avenir du travail ? Avec Antonio A.Casilli, sociologue, enseignant-chercheur à Télécom ParisTech et chercheur associé au LACI-IIAC de l’EHESS, pour “En attendant les robots. Enquête sur le travail du clic” (Seuil, janvier 2019).

[Séminaire #ecnEHESS] Travail domestique, travail numérique : même combat ? (Maud Simonet, 18 avril 2019, 17h)

Enseignement ouvert aux auditeurs libres. Pour s’inscrire, merci de renseigner le formulaire. Pour la quatrième et dernière séance d’approfondissement ouverte aux auditeurs libres de l’édition 2018/19 de notre séminaire #ecnEHESS Etudier les cultures du numérique, nous aurons le plaisir d’accueillir Maud Simonet, directrice de recherches CNRS et directrice de l’IDHES-Nanterre (Université Paris Nanterre). Le point

Au revoir à la Grande Table (France Culture, 19 juillet 2013)

Caroline Broué accueille une délégation des chroniqueurs de La Grande Table pour une dernière émission avant la fin de la saison – et avant de “démobiliser la brigade” d’une cinquantaine d’écrivains, chercheurs et personnalités qui avaient animé le magazine culturel du midi sur France Culture. Le sociologue Antonio Casilli, qui avait intégré l’émission en 2011,

Quatre thèses sur surveillance de masse et vie privée

Comme chaque année, le Conseil d’Etat réalise une étude thématique. Pour 2014 le sujet retenu est Technologies numériques et libertés et droits fondamentaux. En qualité de membre du groupe de contacts, qui a suivi la préparation de l’étude sur plusieurs mois, j’ai été invité à écrire une contribution. Voilà donc la version preprint de mes

La sociologie des objets de Stéphane Massa-Bidal ('Les liaisons artistiques')

Chaque nouvel épisode de la rubrique ‘Les liaisons artistiques’ propose des œuvres liée à ou inspirées par le livre d’Antonio Casilli Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010). Aujourd’hui nous accueillons Stéphane Massa-Bidal (mieux connu sous les pseudonymes Rétrofuturs ou Hulk4598) . Dans sa Sociology of objects le graphisme se fait outil de critique de notre quotidien technologique.

Mon admiration pour le travail de Stéphane Massa-Bidal naît avec la découverte de sa manière de se plonger dans le passé des technologies, des utopies et des cauchemars qui les accompagnent. Une esthétique quelque peu steampunk au service d’un talent pour l’étrange et l’inquiétant. Mais aussi un sens authentique de la nostalgie. Nostalgie non pas pour les artefacts électroniques, mais pour les relations humaines qu’ils aident à façonner…

Espaces numériques, travail et idéologie (conférence, La Gaîté Lyrique, 6 nov. 2018)

Le 6 novembre 2018 j’ai eu le plaisir d’intervenir lors de la conférence de lancement du cycle “Idéologies et technologies”, né d’un partenariat entre l’EHESS, la Gaîté Lyrique et Mediapart. Cette première séance s’est interrogée sur la manière dont le Web, espace autrefois foisonnant et décentralisé, se reconfigure sous la concentration des services, des politiques