About

[EN] Antonio A. Casilli is an associate professor of Digital Humanities at the Telecommunication College of the Paris Institute of Technology (Télécom ParisTech) and a research fellow in sociology at the Edgar Morin Centre, School for Advanced Studies in Social Sciences (EHESS, Paris). Research His main research foci are computer-mediated communication, health, and politics. He

Vient de paraître : “Le phénomène “pro-ana’. Troubles alimentaires et réseaux sociaux” (Oct. 2016)

Nous y sommes, folks ! J’ai le plaisir de vous annoncer la parution aux Presses des Mines de notre nouvel ouvrage Le phénomène “pro-ana”. Troubles alimentaires et réseaux sociaux. Ce livre représente l’aboutissement de 5 ans de recherches menées avec nos collègues et amis du projet ANAMIA. Il documente aussi notre lutte pour la liberté

The business performativity of Mark Zuckerberg’s manifesto

Whenever I hear a businessman talk about building a “healthy society”, my sociologist sense tingles… And although I haven’t been discussing Zuckerberg’s recent tirade, I feel reassured by the fast and compelling reactions I’ve read. Countering Zuckerberg’s brand of simplistic technodeterminism is crucial. For instance, you might want to examine Aral Balkan’s piece, or appreciate

Une tribune dans Libération (3 janv. 2016)

Avec Paola Tubaro, je co-signe une tribune dans Libération, à partir de notre ouvrage Le phénomène “pro-ana”, paru aux Presses des Mines. Ce texte est publié en partenariat avec CNRS Le Journal. Deux sociologues spécialistes des communautés en ligne expliquent pourquoi interdire les sites accusés de promouvoir l’anorexie ne ferait qu’isoler davantage les patients. Ils dénoncent la tendance …

[Podcast] Antonio Casilli sur l'Open Access en sciences sociales (France Culture, La Grande Table, 15 avril 2013)

Podcast de l’émission La Grande Table, le magazine culturel du midi sur France Culture. Pour parler des opportunités et des enjeux liés à l’accès libre (open access) aux revues en sciences humaines et sociales, Caroline Broué accueille Mathieu Potte-Bonneville, André Gunthert et le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité

[Séminaire EHESS] « Cabinet de curiosité du trading algorithmique » (18 juin 2013, 17h)

Pour la dernière séance de l’édition 2012/13 de mon séminaire Étudier les cultures du numérique : approches théoriques et empiriques, nous avons accueilli le collectif RYBN, “plateforme de recherche artistique extradisciplinaire”, pour une séance spéciale : un regard d’artiste(s) sur l’automatisation des marchés boursiers, son histoire, son évolution et ses risques. Le séminaire a eu lieu le

'Les liaisons artistiques' : musiques, vidéos et illustrations inspirées par l'ouvrage

‘Les liaisons artistiques’ propose des vidéos, des illustrations et des morceaux musicaux inspirés par les pages de Les liaisons numériques. Chaque entrée de la rubrique se compose d’une oeuvre et d’une présentation des artistes “amis” du livre et de son auteur.

Parmi les premiers invités, nous accueillerons prochainement l’italien Roberto Clemente avec sa vidéo-installation web inspirée par le le chapitre “Le chapeau d’Exu” et intitulée Ex(c)u(sez)-moi. Le suisse Davecore nous offre son morceau de retro-electronica K-Beat pour illustrer le chapitre “Enfants de l’ordinateur”. Des froids de la Norvège…

"Repenser l’amitié dans les réseaux sociaux en ligne" : vidéo d’Antonio Casilli à ‘Treize Minutes’

Le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010) a été l’invité de la manifestation scientifique “Treize minutes – Les petites conf’ des grands moulins”. La vidéo de son intervention, est désormais disponible en ligne sur le site web de la Médiathèque de l’Université Paris Diderot “Internet, menace pour le vivre ensemble ou occasion de développer le capital social ? Tiraillés entre « tabou de la rencontre directe » et envie de cohésion et de partage, les échanges au sein des réseaux sociaux peuvent être analysés sous l’angle de l’amitié. Cette notion est omniprésente dans le Web d’aujourd’hui, où elle désigne la forme idéale de la sociabilité numérique…”