About

[EN] Antonio A. Casilli is an associate professor of Digital Humanities (HDR) at the Telecommunication College of the Paris Institute of Technology (Télécom ParisTech) and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also a fellow in sociology at the LACI-IIAC (Critical Interdisciplinary Anthropology Center, formerly

[Vidéo] Aux Utopiales (Nantes, 1-4 nov. 2018)

J’ai été invité à participer à l’édition 2018 des Utopiales, festival international de science-fiction de Nantes, où je suis intervenu lors de plusieurs tables rondes, rencontré des lecteur•rices et dialogué avec écrivains, cinéastes, éditeurs. Voilà trois courts extraits de trois échanges, respectivement sur l’identité numérique, le transhumanisme et genre & handicap.    

Le programme du séminaire #ecnEHESS 2018/19 est arrivé !

Mon séminaire Étudier les cultures du numérique (mieux connu comme #ecnEHESS) est de retour pour la 11e année consécutive. Structure : pour la rentrée 2018/19, le séminaire fait peau neuve : plus compact (9 séances sur 5 mois), plus long (24 heures de cours) et surtout… plus fondamental. Parce que justement à partir de cette

Ailleurs dans les médias (mars 2018-oct. 2018)

» (12 oct. 2018) Dominique Méda : « Le “digital labor”, ou le travail du doigt », Le Monde » (12 oct. 2018) Le droit comme outil d’humanisation du travail des données, S. I. Lex » (19 août 2018) Quand l’entreprise dit : déconnectez !, Le Dauphiné » (17 août 2018) Le pari du Privacy paradox

Colonialisme numérique ? (dans Usbek&Rica, oct-nov. 2017)

Dans le numéro 20 (oct-nov. 2017) du magazine de technologie, prospective et société Usbek & Rica, un long essai de Lilas Guevara sur les postures néo-colonialistes des géants du numérique. La deuxième partie du texte discute mon article Digital labor studies go global, paru dans l’International Journal of Communication en 2017. Voici un fragment (le

Une intelligence artificielle révèle les préjugés anti-LGBT (et anti-plein d’autres gens) des chercheurs de Stanford

[UPDATE : Ce billet a été repris par le magazine de technologie et société Usbek&Rica. Il a été cité dans Libération, Le Monde, Le Temps (Suisse), Le Devoir (Québec), I Efemerida (Grèce)]   Vous avez lu dans la presse les articles sur “l’IA qui détecte les homosexuels” ? Ça vous a fait crier, hein ! Et

Quick French Talk avec Antonio Casilli à The Nice Institution

‘Les liaisons artistiques’ est une collection d’œuvres liée au livre d’Antonio Casilli Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil). A l’honneur pour cet épisode, les artistes Mildred Simantov et Nils Thornander, fondateurs de The Nice Institution. Leur série de pièces QUICK FRENCH TALK, est basé sur un présupposé très simple : inviter à chaque fois un convive à l’emploi du temps chargé – d’où la devise de la série “I have only thirty minutes to have lunch” (“je n’ai que 30 minutes pour déjeuner”). L’art de la conversation du Siècle des Lumières, mais en version speed. Dans cette vidéo, Casilli s’attaque à trois grandes thématiques (dieu, le savoir et la nourriture), mais il s’octroie aussi des petits détours vers des sujets plus pointus – comme l’anorexie, l’anarchie et… les poulets-cyborg…

Lift10 (Genève) : vidéo de la conférence d’Antonio Casilli sur les "natifs numériques"

Les conférences Lift sont des rencontres internationales qui réunissent les principaux acteurs et experts des médias numériques pour explorer la « façon dont les technologies du web changent le monde d’aujourd’hui et de demain ». Cette année, le sociologue Antonio Casilli a été l’invité de la dixième édition de Lift qui a eu lieu à Genève. Son intervention (en anglais), consacrée à une critique de la notion de « natifs numériques », est disponible ici en version vidéo.