body

Du Plan Calcul à Chatroulette : podcast de France Culture

Bon, cette fois-ci mon interview sur France Culture s’est décidément bien passée. D’abord, une ambiance agréable, grâce à l’accueil chaleureux de Xavier de la Porte. Ensuite une excellente présentation de l’ouvrage L’informatique en France de la seconde guerre mondiale au Plan Calcul L’émergence d’une science (aux Presses Universitaires Paris-Sorbonne) de l’historien Pierre-Éric Mounier-Kuhn (CNRS). Il s’agit d’une synthèse monumentale de 3 décennies de conflits épistémologiques, technologiques, militaires et industriels autour de l’informatique en tant que discipline – une lecture vivement conseillée !

(more…)

L'addiction aux jeux vidéo : trouble psychologique ou construction sociale ?

Dans un précédent billet de Bodyspacesociety, je m’interrogeais sur la notion d’addiction informatique à l’occasion de la parution dans Cyberpsychology & Behavior d’un article remettant en cause 10 ans d’études dans ce domaine. Quand elle est appliquée aux jeux vidéo, la notion de dépendance aux usages informatiques devient encore plus intéressante – et encore plus discutable. Que les jeux vidéo entraînent chez le joueur des comportements au caractère répétitif et compulsif, comparables à ceux des consommateurs de substances psychoactives, reste une question ouverte. Les chercheurs et les thérapeutes qui se penchent sur cette question se confrontent à un objet à multiples entrées, difficile, évanescent, qui demande un véritable dialogue entre les disciplines.

(more…)

"I sing the body suspicious", genetic scientist says

by Antonio A. Casilli (Centre Edgar-Morin, EHESS) [1]

If you are willing to venture off the beaten tracks, Paris art scene might still meet your expectations in terms of authentically thought-provoking experiences. As part of the Swedish Institute’s festival “Hors les murs”, Mildred Simantov and Nils Thornander have designed Information Partielle. Definitely an exclusive exhibition: it is accessible only by appointment and it takes place in a private apartment in the northern part of the French capital. The exhibition is on until March 26, 2010, and it’s worth an hour of your oh so precious time. Just drop a line to the following email address: sanzokuhnam@orange.fr. Don’t forget to mention you are a proud reader of Bodyspacesociety. Not only that will improve your chances of getting in – that’ll also provide you with an interpretative frame-set to help you navigate through this most disparate collection of objects.

Mildred Simantov et Nils Thornander (c) Alexandre Callay

(more…)

Powerpoint de Dominique Dupagne: médecine 2.0, e-santé et réseaux sociaux

Voilà les slides de l’intervention de Dominique Dupagne (atoute.org) dans le cadre de mon séminaire EHESS Transdisciplinarité et numérique. J’en profite pour remercier Dominique pour la passion et la pertinence de son intervention laquelle a été particulièrement appréciée par l’assistance, constituée cette fois-ci surtout par des citoyens, des patients, des militants de la médecine collaborative.

—a

Séminaire EHESS "Médecine 2.0 et démocratie sanitaire"

Dans le cadre du séminaire de recherche Transdisciplinarité et numérique du Centre Edgar-Morin, j’ai le plaisir de vous inviter pour une séance spéciale

MEDECINE 2.0 : NOUVEAUX EQUILIBRES ENTRE LES ACTEURS DE LA SANTE

Vendredi 19 février 2010, de 13h à 15h
salle 1, EHESS, 105 bd Raspail, Paris

Intervenant : Dominique DUPAGNE (médecin, coordinateur d’Atoute.org, un des principaux sites d’e-santé français)
Discutant : Antonio CASILLI (sociologue, Centre Edgar-Morin)

« La Médecine 2.0 (tout comme le concept apparenté de eSanté) représente le champ de possibles que les médias numériques ont ouvert pour la médecine contemporaine. Les patients directement e-connectés élaborent un nouveau système de connaissance parallèle et pas toujours superposable à celui de la médecine ; ils ne sont plus de simples consommateurs passifs d’informations. La médecine des cabinets et des hôpitaux doit de plus en plus prendre en compte la médecine des blogs, des forums de discussion, des wikis, et des communautés de patients. La Médecine 2.0 entraîne par ailleurs une nouvelle approche heuristique qui annonce peut-être la naissance d’une médecine complexe. »

Liens utiles :
* Page Facebook
* Programme enseignements EHESS
* Programme complet du sémainaire sur Calenda
* Centre Edgar-Morin

Ma présentation Simulating online presence sur Facebook

Apparemment la présentation s’est très bien passée : il y avait du monde, le public a participé et, malgré mes 3 heures de sommeil la nuit d’avant, je suis arrivé à la dernière slide. Le modèle que j’ai présenté simule la formation de réseaux de friends sur Facebook. Surtout j’ai voulu montrer comment certaines formes de mise en scène de soi et de la présence en ligne entraînent des configurations de réseau spécifiques.

Donc voilà le powerpoint de “Simulating online presence : L’apport de la modélisation multi-agent à l’étude de la formation des réseaux  sociaux en ligne”, qui est co-signé par moi-même, Antonio Casilli (EHESS) et  Paola Tubaro (University of Greenwich).

—a

"How come it's BLUE?" The origins of James Cameron's Avatar

By: Antonio A. Casilli (Centre Edgar-Morin, EHESS, Paris) [1]

By now you all must have a pretty clear opinion of James Cameron’s Avatar. Is it the new Star Wars? Or is it just another CGI-ridden crapbuster movie? You are entitled to your own opinion. As I am not a film critic, my job is not to change it. What this movie represents to me, and to many a colleague of mine, is a chance to resuscitate some forgotten pieces of cultural analysis written in the last 15 years – approximatively the time this movie has been in the making. As a concept, the avatar has a long history.

Visual genealogy: left The Lawnmower Man (1992); right Avatar (2009)

And a long history also means a lot of bibliographic references. And some of them still come handy to understand what the hell Cameron’s film is about. It’ like a garage sale, where I give away those old records I used to cherish a lot, so that some freshman neighbour with deejaying penchants can make a mashup mp3 out of them.

A few years ago, for example, the French journal Communications published an article of mine whose title, quite self-explanatorily, would read something like: Blue Avatars, about three strategies of cultural borrowing at the heart of computer culture.

ResearchBlogging.org
Antonio A. Casilli (2005). Les avatars bleus, Autour de trois stratégies d’emprunt culturel au cœur de la cyberculture. Communications, 7 (1), 183-209

Yeah, well… maybe not that self-explanatorily, after all. Anyhow, in this article I gave form to a socio-visual genealogy of the avatar, as one of the main archetypes of contemporary culture.

Now I assume some of you don’t speak French. Also, some simply can’t be bothered to go through 30 pages of socio-babbling. So here I provide a summary of the main results of the article.

(more…)

Présenté au Paris Atopic Festival le premier film machinima de l'histoire du cinéma

Hier a eu lieu la soirée de gala de l’Atopic Festival, à la cité de Sciences et de l’Industrie de Paris. Sous la coupole de la Géode on a assisté à la remise des prix pour la Fête du Machinima. A signaler L’Hôtel Episode 1 de Benjamin Nuel (court-métrage surréel et spirituel, premier lauréat du prix) et The body is obsolete de Chantal Harvey et Stelarc (troisième classé, un remix de certains des thèmes affectionnés par le créateur australien).

Atopicfestival

Mais le clou de la soirée a été sans conteste la projection du film Volavola (« Envole-toi ») du réalisateur italien Berardo Carboni. Il s’agit du premier long-métrage en machinima, entièrement réalisé avec des « acteurs virtuels ». Et je dois avouer que j’ai été positivement impressionné par le film que – en dépit de certaines limitations du moyen technique – j’ai trouvé particulièrement réussi. D’abord parce qu’il s’appuyait sur un scénario solide : les histoires de vie de 5 couples dont les destins se croisent. Ensuite parce qu’il n’a pas peur de s’attaquer à des questions difficiles (le suicide, la dépression chez les personnes âgées). Et encore parce que le fait de tourner en Second Life et en indépendant avec un budget très limité (130000 euros, quand même) a permis à Carboni di réaliser ce film sans avoir à se confronter aux fléaux objectifs (la météo quand on tourne en extérieur, le catering, les techniciens en grève, etc.) ou relationnels (conflits personnels avec les acteurs, divergences artistiques avec les producteurs…) qui accablent toute production actuelle et qui souvent font échouer un film.

geode2geode1

Et Carboni de déclarer : « L’idée m’est venue après une expérience comme réalisateur d’un film pour la télé. La pression de la part des producteurs, c’était un truc de malades ! Ils m’ont fait chier sur tout, même sur la musique… ». Bien sûr, surtout dans le contexte du cinéma italien, écrasé par le Berlusconisme ambiant, ce film prend une valeur de manifeste. Le manifeste d’une avant-garde de réalisateurs machinima que des initiatives comme l’Atopic Festival documentent et aident à grandir. Certes, il y a une dimension d’expérimentation qui n’est pas négligeable. Certaines imperfections, certaines ingénuités sont inévitables dans à un long-métrage qui est le premier de son genre. Et d’ailleurs, dans le panorama contemporain du septième art italien, on pardonne bien la rigidité du jeu d’acteurs ou le montage un peu brutal des films de Nanni Moretti. Pourquoi ne pas les pardonner aussi à Berardo Carboni et à ses avatars ?

—a

Séminaire réseaux sociaux et santé publique – Paris (eng) (fr)

up5L’Université Paris Descartes, l’Hôtel Dieu et l’EHESP ont le plaisir de vous inviter à participer au prochain séminaire de santé publique :

Using social networks to understand and change health behavior

Intervention du Professeur Thomas VALENTE

Département de santé publique/University of Southern California

Vendredi 16 octobre, 12h à 13h

Amphithéâtre Lapersonne de l’Hôtel Dieu (galerie B – RDC – entre B2 et B3)

Moyens d’accès ici

Pour tout renseignement, contactez : E GUEVARA, Direction des études, EHESP – emmanuelle.guevara@ehesp.fr

Melbourne workshop on HCI and sustainable food culture

Hungry 24/7? HCI Design for Sustainable Food Culture, OZCHI 2009, Melbourne

Call for Participation

24 Nov 2009, The University of Melbourne

http://food.urbaninformatics.net/events/ozchi2009/
http://www.ozchi.org/mediawiki/index.php/HUNGRY247
http://www.facebook.com/event.php?eid=128413300549

This workshop proposes to explore new approaches to cultivate and  support sustainable food culture in urban environments via human  computer interaction design and ubiquitous technologies.

Food is a  challenging issue in urban contexts: while food consumption decisions  are made many times a day, most food interaction for urbanites occurs  based on convenience and habitual practices. This situation is  contrasting to the fact that food is at the centre of global  environment, health, and social issues that are becoming increasingly  immanent and imminent. As such, it is timely and crucial to ask: what  are feasible, effective, and innovative ways to improve human-food-interaction through human-computer-interaction in order to contribute  to environmental, health, and social sustainability in urban  environments?

This workshop is an open and active forum for forward- thinking practitioners and scholars across disciplines to discuss this  question, and plan and promote individual, local, and global change  for sustainable food culture.

YOU DO NOT NEED TO BE WORKING IN FOOD HCI RESEARCH.
YOU DO NEED TO BE HUNGRY (for networking, knowledge, creativity, fun, and of course, food!)
(more…)