Media features

Interviews, reviews, etc. in the press, TV, radio, and the Web.

Dans Jacobin Magazine (16 déc. 2017)

Dans le magazine socialiste américain Jacobin, Miranda Hall décrit l’impact des plateformes de micro-travail au Moyen Orient. En discutant les implications en termes de pérennisation de dynamiques coloniales, elle référence ma propre recherche sur le “decolonial turn” des études sur digital labor (parue dans l’International Journal of Communication). The Ghost of the Mechanical Turk By

Dans le Monde Diplomatique (déc. 2017)

Dans Le Monde Diplomatique (plus précisément dans son bimestriel « Manière de voir »), Thibault Henneton se penche sur la vie et les conditions de travail des click-workers : évaluateurs, modérateurs, censeurs et parfois “petites mains” des campagnes politiques et du marketing viral. Mes travaux (ainsi que ceux de Sarah Roberts et Alain Supiot) y

“I lavoratori sono il cuore dell’algoritmo” : intervista ne Il Manifesto (Italia, 9 dicembre 2017)

[NB: This interview has been translated in English, Spanish, and Portuguese] Nel quotidiano Il Manifesto di sabato 9 dicembre 2017, c’è una mia lunga intervista proposta da Roberto Ciccarelli. Eccola in versione integrale. Antonio Casilli: «I robot non rubano il lavoro. Siamo noi il cuore dell’algoritmo» Roberto Ciccarelli 09.12.2017 Lavoro digitale. Intervista ad Antonio Casilli,

Colonialisme numérique ? (dans Usbek&Rica, oct-nov. 2017)

Dans le numéro 20 (oct-nov. 2017) du magazine de technologie, prospective et société Usbek & Rica, un long essai de Lilas Guevara sur les postures néo-colonialistes des géants du numérique. La deuxième partie du texte discute mon article Digital labor studies go global, paru dans l’International Journal of Communication en 2017. Voici un fragment (le

Ailleurs dans les médias (nov. 2017-févr. 2018)

» (18 févr. 2018) À la rencontre de ces communautés qui se servent de Facebook pour se retrouver, Mashable » (17 févr. 2018) Avanti popolo del Web, Repubblica » (17 févr. 2018) Internet nʹa jamais été aussi fragile, Le six heures – neuf heures du Samedi, RTS » (16 févr. 2018) Et si nous devenions

Ne La Stampa (Italia, 23 nov. 2017)

Di ritorno dal Belgio, dove avevo appena partecipato al workshop ENDL-2 e dove ho potuto seguire da vicino la vicenda Deliveroo/SMart, ho rilasciato un’intervista al quotidiano La Stampa. Ecco il risultato, egregiamente spiegato da Barbara D’Amico.   Deliveroo contro la coop che tutela i fattorini Barbara D’Amico I diritti dei lavoratori del digitale europei assomigliano

[Podcast] Grand entretien sur Digital labor, micro-tâcheronnat et automation (RTS, Suisse, 20 nov. 2017)

Voilà le podcast de l’entretien que j’ai accordé à Sarah Dirren pour Versus-Penser, émission de la Radio Télévision Suisse (Espace 2) consacrée aux sciences humaines. Révolution Travail 1/5: Le Digital Labor Avec la révolution numérique de nouveaux métiers ont vu le jour, celui de cliqueurs par exemple. Ils sont estimés à plus de 100 millions

Les nouveaux défis de l’analyse des réseaux (The Conversation, 2 novembre 2017)

Le 5 et 6 décembre 2017, le colloque Recent Ethical Challenges in Social Network Analysis (RECSNA17) aura lieu à Paris : une rencontre internationale et interdisciplinaire que je coorganise avec une équipe de chercheurs français et anglais. Les inscriptions sont gratuites et ouvertes jusqu’au 30 novembre. Pour lancer le débat et pour énoncer les thématiques

Ailleurs dans les médias (août-oct. 2017)

» (11 oct. 2017) Lavori (futuri) 
in corso, ManagerItalia » (8 oct. 2017) Les adolescents face au diktat de la maigreur, Le Monde » (8 oct. 2017) Oltre la crisi tra neotaylorismo e prosperità condivisa, Il Sole 24 Ore » (5 oct. 2017) L’IA à la recherche de règles éthiques, InternetActu » (5 oct. 2017) S’il

Micro-lavoratori di tutto il mondo… (Rassegna Sindacale, Italia, 17 sett. 2017)

Riassunto della mia lectio magistralis alle Giornate del Lavoro della CGIL. Qui il video del mio intervento.   Nel mondo 100 milioni di «micro-lavoratori» di Marco Togna 17 settembre 2017 ore 12.55 Sono gli addetti delle grandi piattaforme digitali: iper-precari, pagati quasi nulla e invisibili. A illuminare questa realtà poco conosciuta è Antonio Casilli, ricercatore