travail

[Radio] Les nouveaux ouvriers : #digitallabor à la Grande Table (France Culture, 10 nov. 2015)

J’ai eu le plaisir, pour parler de notre ouvrage sur le digital Labor et “les nouveaux ouvriers”, de retrouver Caroline Broué et l’équipe de La Grande Table, le magazine culturel de radio France Culture où j’avais été chroniqueur régulier. Avec moi, un discutant d’exception : Michel Lallement, sociologue du travail au CNAM et auteur de L’Âge du faire. Hacking, Travail, Anarchie (Seuil, 2015).

>> Ecoutez le podcast.

Le Digital Labor ou les nouveaux ouvriers

Alors que Manuel Valls lance un chantier de réécriture du Code du Travail, qu’Emmanuel Macron présente les grandes lignes du projet Noé, sur les nouvelles opportunités économiques ouvertes par le numérique, on pourrait penser que le Digital Labor est un concept tendant à montrer qu’internet a changé notre façon de travailler. En fait, il en va tout autrement sous la plume d’Antonio Casilli qui décrit l’émergence de nouvelles formes “implicites” de travail : comment le travail s ‘est-il “glissé dans tous les interstices de notre activité”?

 

Tripadvisor, Uber, Facebook, Amazon… : il semble que toutes ces plateformes “participatives” brouillent les frontières entre le travail et les activités personnelles. Comment, dans ce contexte d’essor du numérique, définir ce qui est de l’ordre du travail? Il semble que le fait de produire de la valeur ne suffise plus, mais comment alors éviter une forme d’aliénation par l’assimilation du temps de travail et du temps de vie? Internet ne serait-il plus un outil d’émancipation? Quelle luttes sociales peut-on mener autour du numérique? Y a-t-il une classe de “prolétaires du clic”?

 

Antonio Casilli : “On voit émerger un travail qui ne dit pas son nom, qui n’est pas reconnu comme un travail.”

“Il y a une superposition entre le rôle de consommateur et le rôle de producteur.

Michel Lallement : “Ce qui est travail c’est ce qui contribue à produire de la valeur. Comment comprendre le chainage entre le fait de cliquer sur facebook, et l’énorme production de valeur qui en découle?”

 

La blogosphère à propos de “Qu’est-ce que le digital labor?” (sept.-oct. 2015)

Sur son blog chez Rue89, Antonin Benoit analyse les liens entre micro-travail sur Amazon Mechanical Turk et son ancêtre médiéval, le Verlaagssystem (11 sept. 2015) : Internet réinvente l’ouvrier du textile du Moyen Age | Déjà-vu | Rue89 Les blogs

Le blogueur italien Luca De Biase pose la question : “digital labor,  métaphore ou bien nouvel outil de réflexion ?” (22 sept. 2015) : Antonio Casilli e i lavoratori del web – Luca De Biase

Serge Coosemans, blogueurs pour le magazine belge Le Vif, pointe les risques du “digital tipping” (micro-rémunération du “travail numérique à la pièce”) (28 sept. 2015) : Cacahouètes pour tous: sur Internet aussi, tout travail mérite salaire – Multimédia – FocusVif.be