About

[EN] Antonio A. Casilli is a full professor of sociology at Telecom Paris, the telecommunication school of the Institute Polytechnique de Paris, and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also an associate researcher at the LACI-IIAC (Critical Interdisciplinary Anthropology Center of the École des

Arriva in libreria ‘Schiavi del clic’ (Feltrinelli), traduzione italiana del mio ‘En attendant les robots’!

Il 17 settembre 2020 arriva nelle librerie italiane Schiavi del clic. Perché lavoriamo tutti per il nuovo capitalismo? traduzione del mio pluripremiato En attendant les robots, uscito in Francia nel 2019. È la Feltrinelli Editore che ha curato questa bella iniziativa, e per la traduzione ha fatto appello alla penna del saggista Raffaele Alberto Ventura.

Ne Il Sole 24 Ore (11 ott. 2020)

Nel quotidiano Il Sole 24 Ore (rubrica Nòva), un editoriale di Luca De Biase presenta il mio libro Schiavi del Clic e lo situa all’interno del dibattito sull’evoluzione della natura del lavoro, secondo gli standard proposti dall’ILO. Il lavoro cambia e il lavoro digitale ancora di più In anni di studi e discussioni, l’International Labour

[Video] Notre documentaire “Invisibles – Les travailleurs du clic” (France Télévisions, 12 févr. 2020)

J’ai le plaisir d’annoncer la sortie de notre série documentaire France Télévisions Invisibles – Les travailleurs du clic. 90 minutes d’histoires en 4 épisodes, pour zoomer sur Uber, Facebook, Apple, le microtravail… Et surtout le travailleurs qui luttent, s’organisent, brisent le silence. La série a été réalisée par Henri Poulain, co-écrite avec Julien Goetz, avec

[Video] “La coscienza di classe degli operai digitali”: intervista per Wired Italia

In occasione dell’uscita per i tipi della Feltrinelli di Schiavi del clic. Perché lavoriamo tutti per il nuovo capitalismo?, traduzione del mio libro En attendant les robots (Éditions du Seuil, 2019), ho fatto due chiacchiere con il giornalista e ricercatore Philip Di Salvo nel contesto del Wired Next Fest 2020. Abbiamo parlato di digital labor,

Facebook et les métaphores d'amour : Antonio Casilli interviewé dans Le Soir du 29 oct. 2010

Dans le quotidien de Bruxelles Le Soir du 29 octobre 2010, le sociologue Antonio Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Seuil, 2010) répond aux questions de William Burton. Le sujet : Facebook, son succès, sa signification culturelle, ses retombées sociales. L’usage du populaire service de réseautage en ligne est enraciné dans la réalité sociale, selon Antonio Casilli. “Facebook en tant que “produit de l’esprit” peut devenir une sorte de fantasme de socialisation parfaite. A mon avis, il ne faut pas sous-estimer les fantasmes comme celui-là, parce qu’ils sont une sorte de répertoire de tous nos desiderata sociaux. Je regarde Facebook comme une expérience dans laquelle on est en train de mettre à plat tout ce que l’on désire d’une communauté…”

[Slides] Séminaire EHESS : le rôle des visualisations de données dans la recherche sur les cultures numériques

Lundi 18 novembre 2013 à 17h, a eu lieu la première séance 2013/14 de mon séminaire EHESS Étudier les cultures du numérique : approches théoriques et empiriques. Voilà les slides : Le rôle des visualisations de données dans la recherche sur les cultures numériques Face à la multiplication des dispositifs de création et de gestion

'Liaisons artistiques' pendant le Nuit Blanche (2 octobre 2010)

A l’occasion de la Nuit Blanche 2010, Antonio Casilli sera parmi les “convives virtuels” de l’installation Réfectoire des artistes Mildred Simantov et Nils Thornander. L’installation, accessible au Musée Carnavalet, 16 rue des Francs-bourgeois, Paris 4e, est une œuvre visuelle et sonore qui interroge la notion d’identité.

Plongés dans l’obscurité, une cinquantaine de bols bretons peints d’un mot désignant une identité géopolitique ou sociétale sont alignés sur une très longue table pour un improbable souper. Des hommes et des femmes filmés prononcent en alternance dans de nombreuses langues des mots qui semblent les définir invitant le visiteur à méditer sur la complexité de sa propre identité…

[Vidéo] A la journée “Wikipédia. Objet scientifique non indentifié” (CNRS, 5 juin 2013)

«Le chercheur, le wikipédien et le vandale»: intervention du sociologue Antonio Casilli à la Journée d’étude Wikipédia, objet scientifique non identifié, Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC), 5 juin 2013. Antonio Casilli par SciencesCommunication Antonio Casilli – Vidéo Dailymotion.