About

[EN] Antonio A. Casilli is an associate professor of Digital Humanities (HDR) at the Telecommunication College of the Paris Institute of Technology (Télécom ParisTech) and a researcher at the Interdisciplinary Institute on Innovation (i3), an institute of the French CNRS. He is also a fellow in sociology at the LACI-IIAC (Critical Interdisciplinary Anthropology Center, formerly

[Vidéo] Aux Utopiales (Nantes, 1-4 nov. 2018)

J’ai été invité à participer à l’édition 2018 des Utopiales, festival international de science-fiction de Nantes, où je suis intervenu lors de plusieurs tables rondes, rencontré des lecteur•rices et dialogué avec écrivains, cinéastes, éditeurs. Voilà trois courts extraits de trois échanges, respectivement sur l’identité numérique, le transhumanisme et genre & handicap.    

Le programme du séminaire #ecnEHESS 2018/19 est arrivé !

Mon séminaire Étudier les cultures du numérique (mieux connu comme #ecnEHESS) est de retour pour la 11e année consécutive. Structure : pour la rentrée 2018/19, le séminaire fait peau neuve : plus compact (9 séances sur 5 mois), plus long (24 heures de cours) et surtout… plus fondamental. Parce que justement à partir de cette

Ailleurs dans les médias (mars 2018-oct. 2018)

» (12 oct. 2018) Dominique Méda : « Le “digital labor”, ou le travail du doigt », Le Monde » (12 oct. 2018) Le droit comme outil d’humanisation du travail des données, S. I. Lex » (19 août 2018) Quand l’entreprise dit : déconnectez !, Le Dauphiné » (17 août 2018) Le pari du Privacy paradox

Grand entretien dans Les InRocKuptibles (9 déc. 2015)

Dans l‘hebdomadaire culturel Les InRocKuptibles du 9 décembre 2015, une interview conduite par le journaliste Théophile Pillault.

Revue espagnole d'analyse des réseaux prend s'oppose au "réductionnisme relationnel"

L’essor des méthodologies et des programmes de recherche centrés sur l’analyse des réseaux sociaux entraînerait « un certain réductionnisme relationnel » qui se manifeste à travers une mise entre parenthèses de la nature substantielle des relations humaines à la faveur d’une approche « métrique » des macro-structures des réseaux. A partir de ce constat initial, le vol. 16 de

'Liaisons artistiques' pendant le Nuit Blanche (2 octobre 2010)

A l’occasion de la Nuit Blanche 2010, Antonio Casilli sera parmi les “convives virtuels” de l’installation Réfectoire des artistes Mildred Simantov et Nils Thornander. L’installation, accessible au Musée Carnavalet, 16 rue des Francs-bourgeois, Paris 4e, est une œuvre visuelle et sonore qui interroge la notion d’identité.

Plongés dans l’obscurité, une cinquantaine de bols bretons peints d’un mot désignant une identité géopolitique ou sociétale sont alignés sur une très longue table pour un improbable souper. Des hommes et des femmes filmés prononcent en alternance dans de nombreuses langues des mots qui semblent les définir invitant le visiteur à méditer sur la complexité de sa propre identité…

Vidéo de l’intervention d’Antonio Casilli, Chaire de Recherche Réseaux Sociaux (29 nov. 2011)

Vidéo de la présentation “Mesures : métriques, diffusion virale de l’information et de l’e-reputation” du sociologue Antonio A. Casilli, auteur de Les liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité ? (Ed. du Seuil), à l’occasion de l’inauguration de la première chaire de recherche française sur les réseaux sociaux. L’événement s’est déroulé le 29 novembre 2011, à Télécom ParisTech, Paris.