Sur Les Jours (12 févr. 2019)

Le magazine en ligne Les Jours lance une nouvelle série d’enquêtes intitulée Working Class Robot. Le premier épisode, signé Sophian Fanen, porte sur les travailleurs invisibles de l’IA, traité dans mon ouvrage En attendant les robots (Ed. du Seuil, 2019).

Dans la peau des ouvriers invisibles d’internet

Contre quelques centimes, une armée d’humains robotisés travaillent pour les algorithmes qui dirigent nos vies.

La consigne était simple : il s’agissait de marquer d’une couleur tous les objets en mouvement dans une courte vidéo de rue venue des États-Unis. Dans la pratique, ce fut une heure très pénible et absolument pas intéressante, passée à dénicher la moindre voiture, le plus petit bout de camion et jusqu’à cette vieille dame qui surgit sous un arbre dans le coin droit à la toute fin de la séquence. Mais j’ai réussi. Péniblement. Puis je suis passé à la séquence suivante et comme ça pendant des heures. À la fin, au bout de six séquences vidéo annotées seconde par seconde, des dizaines de camions, de vélos et de voitures en mouvement ou à l’arrêt, j’avais gagné 1,20 dollar. Le salaire de l’ennui.

Une foule de travailleurs payés à la tâche enrichissent, corrigent, testent et éduquent en continu les sites et applis qui nous servent au quotidien

Ce petit job, je l’ai trouvé sur Amazon Mechanical Turk, une plateforme qui appartient au géant du commerce en ligne et géant d’internet tout court, qui propose comme cela des centaines de microtâches rémunérées à tout internaute qui le souhaite. C’est ce microtravail qui prend toujours plus de place aujourd’hui qu’analysent aujourd’hui deux ouvrages passionnants : En attendant les robots, d’Antonio Casilli, déjà disponible, et Ghost Work, une enquête de deux chercheurs américains auprès de travailleurs du net qui paraîtra en mai. Chacun montre comment une foule de travailleurs payés à la tâche, souvent quelques centimes en échange de quelques clics, enrichissent, corrigent, testent et éduquent en continu les sites et applications qui nous servent au quotidien. Une armée d’humains robotisés mis au service d’algorithmes et d’intelligences artificielles qui ont encore besoin de la subtilité de la compréhension humaine…

Read more.